Histoire du café : La consommation de café selon les pays

Histoire du café : La consommation de café selon les pays

Si le café est avec le cacao, l’une des denrées les plus échangées dans le monde, c’est aussi la boisson la plus consommée après l’eau. Aujourd’hui, près de 75 % de la production de café des pays exportateurs est destinée au marché mondial. Certains pays en boivent plus que d'autres. Détaillons les exportations mondiales de café et les pays consommateurs.

Les pays producteurs et exportateurs de café

La quasi-totalité de la production mondiale de café est produite dans des zones tropicales et subtropicales, et donc en majeure partie dans des pays en voie de développement ou dans des pays sous-développés. L’exportation de café vert constitue une manne financière extrêmement importante pour ces pays dont la culture et la production sont un immense vecteur d’emplois.

L’économie du café constitue un enjeu considérable puisqu’elle ferait aujourd’hui vivre près de 25 millions de personnes à travers le globe, principalement de petits producteurs. Sa transformation et sa distribution généreraient quant à elles environ 100 millions d’emplois !

Selon une étude réalisée par l’institut de la statistique européen Eurostat, en 2018, la plupart des cafés importés en Europe proviennent principalement de deux pays. Le Brésil demeure toujours le principal exportateur de café, avec plus de 900 000 tonnes importées (représentant 29 % du total des importations de café en Europe), même si sa part diminue devant la concurrence d’autres pays comme le Vietnam qui a exporté en Europe environ 770 000 tonnes de café vert (soit 25 %).

D’autres pays suivent également, comme le Honduras avec 228 000 tonnes (7 %), la Colombie avec 173 000 tonnes (6 %), l’Ouganda avec 161 000 tonnes (5 %), l’Inde avec 157 000 tonnes (5 %), le Pérou avec 127 000 tonnes (4 %) et l’Ethiopie avec 87 000 tonnes (3 %).

La consommation de café par pays en chiffres

Si on connaît le goût prononcé des Italiens pour le traditionnel espresso, sachez que l’Italie n’est pas pour autant le premier pays consommateur de café dans le monde, loin de là ! Les habitants des Pays-Bas battent les Italiens et les Français à plate couture avec 8,3 kg de café avalés par an, par habitant selon une étude sur la consommation moyenne de café réalisée par l’institut Statista en 2020.

Les Italiens se classent ainsi au dixième rang, tandis que les Français, ne figurent qu’à la quinzième place du podium, à quasi-égalité avec les États-Unis. Les Mexicains, quant à eux, importants producteurs de café avec 270 000 tonnes produites en 2020, n'en consomment toutefois que 0,5 kilos chaque année !

Voici les résultats du classement en kilos, par habitant dans les pays où la consommation dépasse 3 kilos par an :

Le café, produit phare du commerce équitable

Choisi comme symbole du commerce équitable, la culture de café certifié équitable permet à travers la mise en place de réseaux de petits cultivateurs, d’améliorer leurs conditions de vie de plusieurs centaines de milliers de personnes pour éviter qu’elles ne plongent dans la misère.

Les acheteurs importateurs de café issus du commerce équitable s’engagent à acheter les grains de café à un prix juste même si le prix d’achat et les cours mondiaux sont inférieurs au seuil défini. Cette meilleure rémunération et cette stabilisation des prix versés aux coopératives associés à une garantie d’achat pendant plusieurs années offrent une sécurité financière aux petits producteurs.

Graphique provenant de Rainforest Alliance interactif que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien suivant

En plus de permettre aux producteurs de bénéficier jusqu'au double du prix payé sur les marchés locaux traditionnels, les consommateurs finaux de café équitable garantissent aujourd’hui, le versement de primes de développement destinées à financer des programmes alimentaires, des dispositifs de soin ou d’éducation de par le monde.

Le commerce équitable du café vise ainsi à établir des règles commerciales plus justes pour chacun et diminuer l’impact de la production de café sur l’environnement.