Histoire du café : La consommation de café selon les pays

KAPA REYNOLDS

Si le café est avec le cacao, l’une des denrées les plus échangées dans le monde, c’est aussi la boisson la plus consommée après l’eau. Aujourd’hui, près de 75 % de la production de café des pays exportateurs est destinée au marché mondial. Certains pays en boivent plus que d'autres. Détaillons les exportations mondiales de café et les pays consommateurs.

Les pays producteurs et exportateurs de café

La quasi-totalité de la production mondiale de café est produite dans des zones tropicales et subtropicales, et donc en majeure partie dans des pays en voie de développement ou dans des pays sous-développés. L’exportation de café vert constitue une manne financière extrêmement importante pour ces pays dont la culture et la production sont un immense vecteur d’emplois.

L’économie du café constitue un enjeu considérable puisqu’elle ferait aujourd’hui vivre près de 25 millions de personnes à travers le globe, principalement de petits producteurs. Sa transformation et sa distribution généreraient quant à elles environ 100 millions d’emplois !

Selon une étude réalisée par l’institut de la statistique européen Eurostat, en 2018, la plupart des cafés importés en Europe proviennent principalement de deux pays. Le Brésil demeure toujours le principal exportateur de café, avec plus de 900 000 tonnes importées (représentant 29 % du total des importations de café en Europe), même si sa part diminue devant la concurrence d’autres pays comme le Vietnam qui a exporté en Europe environ 770 000 tonnes de café vert (soit 25 %).

D’autres pays suivent également, comme le Honduras avec 228 000 tonnes (7 %), la Colombie avec 173 000 tonnes (6 %), l’Ouganda avec 161 000 tonnes (5 %), l’Inde avec 157 000 tonnes (5 %), le Pérou avec 127 000 tonnes (4 %) et l’Ethiopie avec 87 000 tonnes (3 %).

La consommation de café par pays en chiffres

Si on connaît le goût prononcé des Italiens pour le traditionnel espresso, sachez que l’Italie n’est pas pour autant le premier pays consommateur de café dans le monde, loin de là ! Les habitants des Pays-Bas battent les Italiens et les Français à plate couture avec 8,3 kg de café avalés par an, par habitant selon une étude sur la consommation moyenne de café réalisée par l’institut Statista en 2020.

Les Italiens se classent ainsi au dixième rang, tandis que les Français, ne figurent qu’à la quinzième place du podium, à quasi-égalité avec les États-Unis. Les Mexicains, quant à eux, importants producteurs de café avec 270 000 tonnes produites en 2020, n'en consomment toutefois que 0,5 kilos chaque année !

Voici les résultats du classement en kilos, par habitant dans les pays où la consommation dépasse 3 kilos par an :

Le café, produit phare du commerce équitable

Choisi comme symbole du commerce équitable, la culture de café certifié équitable permet à travers la mise en place de réseaux de petits cultivateurs, d’améliorer leurs conditions de vie de plusieurs centaines de milliers de personnes pour éviter qu’elles ne plongent dans la misère.

Les acheteurs importateurs de café issus du commerce équitable s’engagent à acheter les grains de café à un prix juste même si le prix d’achat et les cours mondiaux sont inférieurs au seuil défini. Cette meilleure rémunération et cette stabilisation des prix versés aux coopératives associés à une garantie d’achat pendant plusieurs années offrent une sécurité financière aux petits producteurs.

Graphique provenant de Rainforest Alliance interactif que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien suivant

En plus de permettre aux producteurs de bénéficier jusqu'au double du prix payé sur les marchés locaux traditionnels, les consommateurs finaux de café équitable garantissent aujourd’hui, le versement de primes de développement destinées à financer des programmes alimentaires, des dispositifs de soin ou d’éducation de par le monde.

Le commerce équitable du café vise ainsi à établir des règles commerciales plus justes pour chacun et diminuer l’impact de la production de café sur l’environnement.

plus

Confinement et télétravail : comment digitaliser la pause-café ?

KAPA REYNOLDS

Break privilégié dans une journée de travail, la pause-café est un moment qui fait du bien. C’est l’occasion de communiquer entre collègues et de partager des informations de manière plus informelle qu’en réunion.

Mais avec la crise que nous connaissons depuis un an, nous avons dû nous adapter. Mesures de distanciation et augmentation du télétravail, les vertus de la pause-café en entreprise se font de plus en plus rares.

Alors, comment continuer à avoir une vie sociale autour d’un petit café entre collègues, lorsque l’on travaille de chez soi ? Kabioca vous propose quelques conseils pour digitaliser votre pause-café.

CRÉER UNE CAFÉTÉRIA VIRTUELLE

On connaît depuis longtemps les vertus du rituel de la pause-café en entreprise : efficacité, boost intellectuel, échanges d’idées, moment de détente… D’ailleurs, aujourd’hui une majorité de salariés français estiment qu’elle est indispensable à leur bien-être.

Or avec les modes de collaboration actuels, dus à la pandémie de Covid-19, nos habitudes ont été bouleversées. Pour maintenir le lien entre collaborateurs pendant le confinement, certaines entreprises n’hésitent pas à utiliser la réalité augmentée pour matérialiser un espace commun en 3D où les salariés peuvent se retrouver pour communiquer et faire une pause.

Plus agréables qu’un Hangouts, un Skype, ou un Zoom connecté, ces nouveaux outils permettent des échanges qualitatifs entre collègues via l’utilisation de casques de réalité virtuelle.

UNE VISIO-PAUSE CAFÉ

Plus couramment utilisés que la réalité virtuelle, les écrans interposés entre collaborateurs permettent de partager un café afin de “parler de tout sauf de boulot”. Si le « Call café » offre une solution pour maintenir le contact avec l’extérieur, l’odeur d’un bon café arabica ou robusta embaumant la salle de pause, fait tout de même défaut.

En attendant que les chercheurs puissent ajouter des sensations olfactives au monde numérique, pour réaliser des visioconférences avec option odeur d’espresso, les télétravailleurs devront se contenter de discussions à travers leurs écrans d’ordinateurs, pour se sentir moins isolés et maintenir une communication régulière entre salariés.

BIEN ORGANISER UNE PAUSE-CAFÉ VIRTUELLE

capsule kabioca bio

Pour amener du plaisir dans les échanges, conserver un lien social, et perpétuer la continuité de l’activité des entreprises, il semble nécessaire de mettre en place de nouveaux rituels pour des pauses-café digitalisées :

  • Pour créer de nouvelles habitudes, n’hésitez pas à planifier autant de créneaux horaires pour vos pauses-café, que ce soit chaque jour ou plusieurs fois par semaine.
  • Utilisez un outil collaboratif de visioconférence comme Hangouts, Teams, Zoom, FaceTime ou Skype par exemple.
  • Définissez les règles du jeu de votre pause-café virtuelle : durée, sujets à ne pas aborder, temps de parole respectifs…
  • Mettez-vous dans l'ambiance en prenant réellement un café.
  • Si ce moment n'est pas fait pour traiter d’un sujet professionnel en particulier, comme un ordre du jour ou un compte-rendu, il permet toutefois de passer des messages de façon informelle et non structurée.
  • Vous pouvez également installer un chat comme vecteur d'échange informel, vous permettant d’agrémenter vos discussions d’emojis.

LOIN DES YEUX, PRÈS DU CŒUR DES ENTREPRISES

Pour une pause-café digne de ce nom, la qualité du café est essentielle et les salariés y sont particulièrement sensibles. Le travail à distance pouvant conduire à l’isolement, il est donc important de vous assurer que vos collaborateurs soient dans une dynamique positive et de consolider les liens.

Sachez que la loi prévoit, malgré le confinement, que les entreprises puissent s’assurer des bonnes conditions de travail de leurs salariés, en prenant en charge différentes dépenses, comme par exemple, les frais d’équipements nécessaires au télétravail ou encore de fournitures diverses.

Ainsi, à l’heure ou le bien-être au « télétravail » est primordial, fournir un café de qualité à ses salariés pour leur offrir une pause-café éthique, où qu’ils soient, peut également contribuer à leurs performances professionnelles et au développement de votre entreprise…

Vous souhaitez offrir la pause-café à vos collaborateurs en télétravail ? Rien de plus simple : saisissez votre message dans notre formulaire de contact, nous vous recontacterons pour vous présenter une offre sur-mesure.

plus

Nos astuces pour réussir votre Latte Art

KAPA REYNOLDS

Se préparer un bon cappuccino, c’est bien, mais s’il est beau, c’est encore mieux ! Vous avez déjà entendu parler du Latte Art ou en avez dégusté dans un Coffee shop ? Vous aimeriez vous aussi dessiner de jolis motifs sur le dessus de votre cappuccino en y incorporant du lait et de la mousse de lait ? Découvrez nos astuces pour réussir votre Latte Art et épater vos amis en réalisant vos propres dessins à la maison.

Le Latte Art, qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous apprendre comment réaliser un magnifique latte, revenons tout d’abord sur la définition même de cet art.  Le latte est en réalité le raccourci du mot caffè latte en italien, signifiant café avec du lait. Nous sommes d’accord pour dire que le mot sonne beaucoup mieux en italien qu’en Français !

Le Latte est un mélange de café espresso, de lait chaud et d’une fine mousse de lait. Comme l’explique le site Wikipedia, le Latte Art est quant à lui, une technique spécifique aux baristas, permettant de réaliser des dessins ou des motifs sur la surface d’un café latte. Les formes les plus courantes dessinées sur le haut des cafés sont le cœur, la feuille ou la tulipe.

Réussir son latte Art ne s’improvise pas et nécessite une excellente dextérité et une sensibilité artistique. Découvrons maintenant comment décorer votre café avec de jolis dessins.

Comment faire du lait moussé ?

Le secret d’une bonne mousse de lait réside dans le type de lait utilisé. C’est aussi évident que ça ! Néanmoins, sachez que vous pouvez obtenir du lait moussé avec tous types de lait. Ce sont les caséines du liquide (qui renferment du gaz) qui vont produire de la mousse au moment de l’émulsion. Toutefois, le taux de matière grasse est important, car c’est lui qui donne l’effet onctueux à la mousse. Privilégiez l’utilisation de lait entier, mais si vous le trouvez  trop lourd, prenez du lait demi-écrémé. Réaliser un lait moussé à partir de lait écrémé est également possible, mais ne procure pas le même plaisir gustatif.

Pour obtenir une bonne mousse de lait, il n'existe qu'une recette, mais elle nécessite d’utiliser différents ustensiles. Le principe est toujours le même. Dans un pichet, versez 125 cl de lait préalablement chauffé puis faites émulsionner le dessus (soit 25 % du lait). Attention au contenant choisi car le lait va forcément mousser ! Il ne faut donc pas prendre un récipient trop petit ou avec des bords trop bas, sinon vous risquez de vous éclabousser ou de faire déborder votre lait.

Voici les différents ustensiles nécessaires pour créer votre mousse de lait :

  • La buse vapeur

La buse vapeur est l’outil par excellence des baristas véritables professionnels du café. Directement intégrée aux bonnes machines à espresso, la buse doit être immergée dans du lait, juste en dessous de la surface et décentrée sur le côté. Elle émulsionne ensuite le lait avec de la vapeur, tout en le réchauffant. C’est l'ustensile idéal pour obtenir les meilleures mousses.

  • Le mousseur à lait automatique

Ce petit appareil électroménager se présente sous la forme d’une cuve. Une fois rempli de lait et mis en route, l’appareil produit alors une mousse onctueuse et chaude, sans le moindre effort.

  • L’émulsionneur à main

L’émulsionneur à main est une sorte de mini-fouet électrique. Plongez-le dans le lait froid ou chaud, puis allumez-le pour augmenter le volume du lait. Le principe est similaire à celui d’un batteur électrique.

  • Le four micro-ondes

Le micro-ondes est l’astuce maison facile pour obtenir du lait moussé. Versez tout d’abord,  le lait froid dans la moitié d’un récipient assez profond, puis refermez-le bien et secouez vivement pendant 1 minute. Retirez ensuite le couvercle et faites le chauffer au four micro-ondes pendant maximum 30 secondes. La technique est comparable à celle des œufs en neige pour réaliser une île flottante.

Dessiner une feuille sur votre café

La feuille est l’un des dessins de base dans le monde du Latte Art, mais encore faut-il savoir la réaliser ! Versez dans votre café chaud le lait, assez haut par rapport à la tasse (à environ 20 centimètres de hauteur). Le liquide tombe alors au fond et laisse la surface du café encore marron. Maintenez le débit tout en vous rapprochant petit à petit des bords de la tasse. Une fois que le bec de votre récipient touche le bord de la tasse, le dessin commence à apparaître.

Augmentez alors le débit du lait pour qu’une mousse tombe à la surface du café. Étirez le filet de lait vers le bas en faisant des va-et-vient  décroissants, de droite à gauche.

Sachez qu’une simple agitation du poignet suffit à former le motif ! Soyez prudent, misez sur un plus petit dessin au départ, la mousse va s’écarter. Une fois que vous avez atteint le bas de la tasse, revenez vers le haut tout droit, pour casser les feuilles de la plante et former sa tige. La feuille apparaît alors.

Il est probable que vous ne réussissiez pas dès le premier essai, après tout, vous n’êtes pas barista et il faut prendre le coup de main. Vous pouvez utiliser une tasse assez large pour des mouvements plus fluides.

Faire un cœur sur le café

Ce motif est le plus simple du Latte Art. Pour le réaliser, il faut prendre une tasse remplie à la moitié de café. Prenez de la hauteur pour verser un petit débit de lait moussé en plein milieu de votre tasse de café et rapprochez au fur et à mesure de la surface en effectuant de légères vibrations du poignet. Le lait va couler jusqu’au fond du café.

Lorsque votre tasse est remplie aux deux tiers :

  • Cessez de bouger
  • Augmentez légèrement le débit en restant bien au milieu. Votre pichet doit être près de la surface et un cercle est censé s’être formé.
  • Rabattez-le ensuite tout droit vers le bord le plus proche de vous, en traversant le cercle et vous verrez un cœur apparaître.
Attention, si au cours d’une étape vous interrompez votre geste, cela ne fonctionnera pas.

Vous n'avez réussi à obtenir qu’un cercle de lait ?

Ce n’est pas grave. Le cœur est l’un des motifs les plus faciles à réaliser, mais aussi à rattraper. Munissez-vous d’un cure-dent ou d’une aiguille, puis tracez un trait passant par le milieu de cercle pour créer un joli cœur.

Avec les capsules Kabioca dédiées aux machines Nespresso, rien ne sera plus facile que de réaliser vos propres Latte Art. La mousse onctueuse de nos cafés issue de sa percolation à haute pression est la sous couche parfaite pour toutes vos œuvres.

Nous vous conseillons pour réaliser vos Latte Art d’utiliser nos capsules lungo ou notre expresso qui seront plus adaptés. Par la suite, il ne vous reste plus qu’à y ajouter votre mousse de lait et débuter votre dessin !

plus

Kabioca soutient la Journée Mondiale du Recyclage

KAPA REYNOLDS

Une journée qui prend de l’ampleur

Le 18 Mars c’est la Journée Mondiale du Recyclage, journée au cours de laquelle des messages forts sont véhiculés et des actions concrètes lancées pour sensibiliser le grand public et les jeunes. Créée par le Bureau of International Recycling, en 2018, elle « existe » aux Etats-Unis, sous le nom «  Global Recycling Day » depuis 1994. Elle couvre aujourd’hui les enjeux suivants :

  • éviter l’enfouissement et l’incinération,
  • favoriser le réemploi et le recyclage 100% matière. 

Une situation à adresser au niveau mondial

Les ressources de la Terre sont limitées et leur consommation s'accélère à un rythme sans précédent, les ressources s'épuisent progressivement. 2 milliards de tonnes de déchets par an, soit 740 grammes par jour et par habitant, c’est ce que produit actuellement la population mondiale qui ne cesse de croître. Du progrès a été fait, et chaque année la valorisation des matières jetées permet ainsi d’économiser 700 millions de tonnes de CO2*. Cela compense l’équivalent des émissions annuelles de l’aviation internationale.  

Cette même performance permet d’éviter le gaspillage des ressources naturelles et en pourvoyant 40% des besoins matériels mondiaux. Ménages, industries, gouvernements, entreprises de toute envergure : une mobilisation de tous est donc nécessaire pour répondre à l’urgence de la situation.  

En France des efforts à poursuivre :

En France, sur les 38 millions de tonnes de déchets ménagers rejetés, seules 35% des matières recyclables sont effectivement recyclées Et prendre ainsi exemple sur l’Autriche, champion mondial du secteur qui recycle 63% des produits utilisés (un classement dont la France, avec 35% de matières recyclées, est 9ème.)  

Consommer, c'est faire un choix qui a un impact sur la Terre et l'Homme. En achetant, chaque consommateur détient le pouvoir de choisir et d'agir pour une planète plus ou moins verte. Face à la lenteur de la mise en place des structures adéquates de traitement pour les capsules contenant tout ou partie de plastique, de laque et d’aluminium en plus du café, KABIOCA propose une solution de capsules de café , compatibles Nespresso 100% naturelles, biodégradables et compostables.

En plus le café est bio, et certifié Rainforest AllianceUn respect des ressources naturelles tout au long de la chaine de développement de notre produit. Nous avons fait le choix pratique, sans concession, d’un café bon, bio et responsable. 

L’occasion de faire un geste :

La Journée mondiale du recyclage d'aujourd'hui nous rappelle l'impact du recyclage et ce que nous pouvons faire pour préserver nos ressources. 

Nous souhaitons donc apporter notre soutien et, à notre humble niveau, mettre en lumière le travail et les initiatives #GlobalRecyclingDay.

Pourquoi ne pas devenir, le temps d’une journée un #RecyclingHeroes – organiser une collecte de déchets dans un parc ou forêt . Ou bien une tournée locale à la déchetterie ?

La convivialité c’est aussi le partage de ses valeurs et de l’entraide. Et même s’il fait froid dehors vous pourrez toujours faire une pause avec un café ? 

 

 

 

plus

Baristas : les artistes du café

KAPA REYNOLDS

Si ce mot est couramment utilisé dans les pays anglo-saxons et en Italie pour désigner une personne spécialiste du café, le métier de ce sommelier du café reste relativement méconnu du grand public Français.

De la torréfaction à la préparation et à la mise en valeur des cafés, en passant par les formations nécessaires pour devenir Barista, découvrons ensemble cette jolie profession où le savoir-faire artistique constitue lune des facettes les plus connues du métier.

Le barista, un artiste passionné

En italien, le mot barista signifie « barman ». Pourtant, le barista, dans un Coffee shop est bien plus qu’un simple serveur. Il est à l’espresso, au cappucino et au Slow Coffee, ce que le sommelier est au vin, car il en connaît l’univers, les différents crus et spécialités et les variétés.

Les baristas, en plus d’une parfaite connaissance des cafés de spécialités, maîtrisent parfaitement les différentes machines à espresso, les filtres et les moulins à grains, pour en extraire le maximum de saveurs possibles et révéler au plus juste tous les arômes du café sélectionné. Entre le grain torréfié et la tasse de café, les cafetiers possèdent en effet, un véritable savoir-faire alliant technicité (notamment pour la torréfaction et lextraction du café), sens du service et créativité.

Les baristas sont de véritables passionnés, sachant choisir les meilleurs grains pour répondre aux arômes souhaités par leurs clients et ajuster la densité pour réaliser un café plus ou moins corsé. En plus de ses connaissances en matière d’extraction, d’analyse sensorielle…, la majeure partie des cafetiers sont également dotés d’une forte sensibilité artistique et d’une grande dextérité, leur permettant de réussir de magnifiques Latte Art.

Il existe dailleurs d’importantes compétitions rassemblant les meilleurs baristas du monde entier, comme le World Barista Championship ou encore les championnats de France Cup Tasters, Brewer’s Cup et Torréfaction. Ces événements permettent aux candidats de démontrer leur expertise et débouchant sur de belles opportunités professionnelles.

“Comme en cuisine, la torréfaction est une cuisson. C’est un art hautement technique dans lequel il faut aussi beaucoup de sensibilité et un peu de magie.”
Alain Ducasse

Comment devenir barista ?

Le Barista a depuis quelques années le vent en poupe en France et nombreux sont les postulants au métier. Si chacun a sa propre histoire et son parcours personnel, il nexiste pas de chemin tout tracé pour devenir barista, sachez que de nombreuses formations de baristas sont dispensées au sein d’écoles spécialisées, en France ou à l’étranger. Nous nen citerons que deux, mais vous pourrez très certainement en trouver des dizaines dautres sur les moteurs de recherche, la plupart intégrées à des marques de café.

Les célèbres Latte Art réalisés par les Baristas.

Ainsi, la SCA (Speciality Coffee Association) créée en 2005, qui représente les professionnels des différentes filières du café dans le monde, offre également la possibilité de se former au métier et d’acquérir une compréhension plus approfondie du monde du café.

En France, la Caféothèque située à Paris est à la fois un espace dédié à la torréfaction et à la vente de cafés, mais propose aussi une formation professionnelle de 30 heures pour apprendre les rudiments du métier de barista. La formation de torréfacteur barista permet dacquérir de solides compétences techniques mais aussi théoriques comme lanalyse de la qualité des cafés, étudier le cahier de charges de la production à la tasse, connaître scrupuleusement les conditions écologiques et géographiques dans lesquelles ont été cultivés les grains issus des caféiers pour pouvoir conseiller au mieux la clientèle.

Quelle que soit l'école ou la formation choisie, si vous souhaitez vous former pour réaliser de bons cafés, sachez que vous devrez faire preuve de technicité (transformation, cuisson des grains en café torréfié, entretien des machines), danalyse et dun esprit commercial (pour étudier le marché, choisir les bons produits, réaliser et suivre un business plan).

Vous n’êtes pas barista, mais vous souhaitez tout de même réaliser à la maison un excellent café ? Aucun souci ! Chez Kabioca, tout le travail des baristas est enfermé dans nos capsules naturelles et biodégradables, conçues tout spécialement pour libérer le meilleur des arômes du café dans votre tasse. Nos cafés bios émanant du commerce équitable, vous procureront ainsi, un moment de pause aux goûts subtils.

plus

Espresso, Noisette, Ristretto…, retrouvez les différents types de café dans ce guide

KAPA REYNOLDS

Près de 2,3 millions de tasses de café sont bues chaque minute dans le monde ! Café noir, café noisette, café crème, ristretto, macchiato, latte, au lait, cappuccino, allongé, moccaccino… Il existe presque autant de recettes de cafés qu’il existe de buveurs. De nombreuses déclinaisons ont vu le jour au fur et à mesure du temps. Découvrons ensemble 7 types de café. 

Le café noir ou espresso

Également nommé espresso, le petit café très corsé que tout le monde connaît est obtenu à partir d’une percolation de grains de café moulus dans une petite quantité d’eau bouillante. Ainsi, pour 7g de grains moulus, comptez 30 à 60ml d’eau chaude à 9 bars de pression. Cette pression est très importante, car c’est elle qui forme la fine mousse dorée sur le dessus du café qu’on apprécie tant.

La qualité du café noir dépend également de la machine que vous utilisez. En effet, les grains fraîchement moulus ne révéleront pas leurs arômes de la même manière, selon l’appareil que vous utilisez. Les bonnes machines garantissent des espressos de qualité.

Le café noir a été inventé au départ, par les Anglais mais à a été perfectionné par les Italiens qui le surnomment espresso (de par sa rapidité d’élaboration). Le temps d’extraction pour une tasse est compris entre 20 et 25 secondes.

Ce procédé pratique et son important taux de caféine lui a permis de compter parmi les favoris de la pause-café au travail. Le café noir, comme son nom l’indique est assez fort, il s’adresse aux amateurs de purs cafés. Bien sûr, libre à vous d’y ajouter ou non du sucre pour l’adoucir.

cafe kabioca ristretto espresso creme

Le café ristretto

Comme son nom l’indique en Italien (ristretto=serré) le Ristretto est plus serré que le traditionnel espresso, le ristretto s’adresse lui aussi à celles et ceux aimant leurs cafés corsés. La préparation d’un ristretto est quasiment identique, hormis le fait que le ristretto est bien plus pressé et nécessite 2 fois moins d’eau lors de sa réalisation. Pour 7g de café moulu, comptez au maximum 30ml d’eau. 

Le ristretto est lui aussi un incontournable de la pause-café et du petit-déjeuner pour bien débuter la journée.

Le café crème

Pour les personnes qui trouveraient le café noir ou le ristretto trop fort, le café crème vous apportera quant à lui davantage de douceur. La café crème est en réalité un espresso auquel on vient ajouter de la crème.

Réalisé avec 60ml d’espresso pour 30ml de crème épaisse qui fond au contact du café, le café crème enlève l’aspect corsé du café noir et en lui donnant plus d’onctuosité sans le dénuer de ses arômes.

Le café noisette

Le café noisette, très apprécié également des consommateurs, est un espresso auquel on ajoute tout simplement, un nuage de lait. Pour réaliser un petit café noisette traditionnel, versez 15cl de café dans une tasse et ajoutez 1cl de lait. Votre boisson prendra alors une jolie couleur noisette.

Le café macchiato

Petit frère du cappuccino, le café macchiato est constitué d’une base d’espresso habillé d’une délicate mousse de lait. Cette dernière, également appelée la technique micromousse du lait, est composée de minuscules bulles lui conférant beaucoup d’onctuosité. Cette mousse est obtenue après une injection de vapeur sous pression dans le lait.

kabioca café marchiaddo

Le café macchiato est traditionnellement servi dans une grande tasse où l’on verse tout d’abord un espresso double ou court, puis de la mousse de lait et parfois un soupçon de lait. Pour les plus gourmands, il est aussi possible d’ajouter des petits copeaux de chocolat ou du cacao en poudre sur la mousse. 

Le cappuccino

Le cappuccino est souvent apprécié pour sa douceur tranchant avec les cafés plus corsés. Généralement servi dans une grande tasse, il est composé de 3 ingrédients à parts égales : un espresso, du lait et de la mousse de lait.

kabioca cappuccino-capsule-bio

Ainsi, pour 60ml d’espresso on ajoutera 60ml de lait chaud puis 60ml de mousse de lait sur le dessus. Vous pouvez aussi saupoudrer le tout d’une touche de cacao, pour encore plus de gourmandise. 

Le café frappé

Le café frappé est la version rafraîchissante de l’espresso, idéal lors des chaudes journées d’été. Celui-ci se compose simplement de 60ml de café froid servi avec des glaçons (et du sucre selon les goûts de chacun) pour obtenir une boisson désaltérante.

café frappé capsule bio compost

Quelque soit la forme que vous souhaitez, les cafés Kabioca avec leur parfums riches, et leur corps équilibré vous permette d’élaborer la base expresso ou lungo de votre café préféré

La saveur de votre café dépend aussi des variétés choisies : arabica, robusta.. mais également de son origine et de sa torréfaction.

Que vous préfériez un café corsé, un café au lait, un cappuccino, un moka (plus souvent appelé en France un café au chocolat), il existe forcément le café qui correspond à votre palais et à vos goûts.

Vous adorez le café, mais vous ne savez pas quelle variété de café choisir ? N’hésitez plus ! Nous vous proposons des Multipacks de 50 capsules de café, contenant 5 sortes de café pour tester nos différentes références. 

 

plus

Arabica ou robusta : quel café choisir ?

KAPA REYNOLDS

Tous deux originaires d’Afrique, l’Arabica et le Robusta sont également les cafés les plus appréciés et les plus cultivés dans le monde. Mais quelles sont les différences entre l’Arabica et le Robusta ? Quel est le meilleur café ? Kabioca vous révèle en détail les origines et les saveurs de ces deux espèces de café.

La différence entre l’Arabica et le Robusta

Si leurs origines sont communes et que les deux espèces de cafés proviennent d’Afrique, le café Arabica est originaire des hauts plateaux éthiopiens, alors que le café Robusta pousse quant à lui au sein de la forêt congolaise, en Côte d’Ivoire et aussi en Ouganda. Également le Vietnam se positionne aujourd’hui, comme le plus grand exportateur de Robusta.

Source : Wikiversity

Le café Arabica, riche en arômes

Le café Arabica provient de l’espèce de caféier la plus répandue au monde, situé comme son nom l’indique, de la péninsule arabique. C’est en effet, au Yémen que le 1er café aurait vu le jour et que l’Arabica aurait été consommé et dégusté pour la première fois. Il existe aujourd’hui près de 200 sortes d’Arabicas répertoriées en différentes variétés comme le Maragogype ou le Moka, elles-mêmes scindées en plusieurs types comme le Djimmah, le Sidamo ou le Harrar …

Le caféier d’Arabica, natif du Yémen, est un arbre ténu poussant doucement sur les hauts plateaux, entre 800 et 2000 mètres d'altitude sur des sols riches en minéraux (éléments essentiels à ses remarquables arômes). Le café Arabica aime les climats doux, humides et ombrageux et craint les zones climatiques difficiles. Il préfère incontestablement les températures douces, entre 15 et 24 °C. La culture de caféiers d’Arabica nécessite beaucoup d’humidité et de zones d’ombre. C'est à ce titre que l'on retrouve souvent de grands arbres au milieu des plantations d’ Arabica afin de les protéger de la chaleur et du soleil, tout en conservant un bon taux d’hygrométrie.

Plus fragile que le Robusta, l’arbre d’Arabica produit des grains de café à faible teneur en caféine (entre 1,2 à 1,5 %). Ses fèves ovales et allongées, de couleur rouge, violette ou jaune offrent des arômes fins, variés et prononcés.

Ainsi, moins corsé que les arômes du Robusta, le café Arabica apporte une grande finesse en bouche et des arômes plus développés qui conviennent à davantage d’amateurs de café. Le café Arabica représente d’ailleurs les 2/3 de la production de café dans le monde !

Les variétés les plus célèbres de café Arabica sont les suivantes : le café Bourbon du Brésil, du Moyen-Orient, d’Inde et d’Indonésie et aussi le café Typica d’Amérique latine, suivis de près par le Tico, le Blue Mountain, le Mundo Novo, le Caturra et le San Ramon. 

À SAVOIR : Les 5 principaux pays producteurs de café Arabica sont le Brésil, la Colombie, le Mexique, l’Éthiopie et le Guatemala.

Arabica ou Robusta, lequel choisir ? 

Chaque type de café possède ses arômes et son propre caractère. Leurs saveurs proviennent du climat, du sol, de l’altitude et de la manière dont ont été séchés les grains et de la façon dont ils ont été torréfiés par le torréfacteur. Il existe donc véritablement des différences entre ces deux espèces de café et il est très difficile de savoir quel est le meilleur café. Tout dépend de votre palais, de vos goûts et de vos besoins en caféine.

Si les Français ont tendance à préférer l’Arabica pour ses arômes et sa finesse, les Italiens quant à eux privilégient la puissance et l’intensité d’un bon expresso réalisé avec du Robusta. 

Maintenant que vous connaissez la différence entre l’arabisa et le Robusta, sachez que c’est avant tout une histoire de goût, mais le principal objectif reste de vous faire plaisir !

Découvrez toute notre gamme de cafés Robusta et de cafés Arabica. 

plus

Histoire du café : le café arrive en Europe

KAPA REYNOLDS

Cela fait un peu plus de 4 siècles que le café est arrivé sur le continent européen. Si la consommation de ces petits grains, s’est étendue au monde entier et fait aujourd’hui partie de notre quotidien, il n’en a pas toujours été ainsi. Découvrons ensemble les origines du café en Europe.

Le café et le monde musulman

Après la découverte et les cultures des caféiers au Yémen, le sultan de l’empire Ottoman qui régnait alors sur une grande partie du bassin méditerranéen, Soliman le Magnifique, entreprit de domestiquer la culture des cerises de caféier et d’en maîtriser la torréfaction. Le peuple ottoman, consommait en effet, régulièrement du café et la popularité du nectar commença à se répandre au-delà de ses frontières. 

C’est au 16ème siècle que les premiers cafés virent le jour le long du pourtour Méditerranéen, du Moyen-Orient et des régions voisines de la Mecque. L’introduction du café dans le monde islamique a toutefois nécessité un consensus culturel afin de déterminer la nature toxique ou non du breuvage et si la boisson était bien conforme au Coran. 

Crédit photo : musée rijksmuseum

Poussée par les pèlerins et mystiques musulmans et par la prohibition de l’alcool, les lieux de convivialité appelés « maisons du café » gagnèrent de plus en plus de terrain. De ce fait, cette boisson nommée K’hawah rencontra un vif succès dans le monde musulman.

Introduction du café en Europe centrale

Par la suite, au début du 17ème siècle, les Vénitiens, spécialisés dans le commerce d’épices entre l’Orient et l’Europe, importèrent le café en Italie. Très consommé à Venise, le café fut tout de même sujet à polémiques et certains conseillers du Pape Clément VIII lui demandèrent de l’interdire, en déclarant la boisson d’infidèle. En effet, les grains de café, provenant de pays musulmans étaient vus d’un mauvais œil par les différents cardinaux entourant le pontife. Toutefois, après y avoir goûté, celui-ci décida finalement de démocratiser sa consommation et incita les moines à en consommer. 

Le plus vieux café d'Europe, le Café Florian situé à Venise en Italie.
Crédit Photo : Adobe Stock Photo

 

Ce n’est que vers la fin du 17ème siècle, que l’Angleterre se mit elle aussi à importer du café et que les intellectuels anglais se retrouvèrent pour discuter philosophie autour d'un café. Du Caire à Paris, en passant par Constantinople, de nombreux établissements dédiés au café s’ouvrirent comme autant de lieux de réunion fréquentés par les artistes et les intellectuels, à l’instar de Montesquieu et de Diderot.

Charles II, alors roi d’Angleterre, prit peur et déclara la fermeture de ces lieux où les idées libérales et les pamphlets étaient partagés entre les différents contestataires de l’époque. Cependant, devant la mazarinade du peuple, l’interdiction fut rapidement levée, et c’est ainsi que l’Angleterre compta 50 ans plus tard, près de 2 000 cafés répartis sur l’ensemble du territoire britannique.

Arrivée du café en France

L’arrivée du café en France, daterait quant à elle, de 1644. Introduit depuis l’Egypte, à Marseille, grâce à un négociant marseillais, sa consommation s’est rapidement démocratisée. Et c’est ainsi qu’est né, en 1671 le premier café public proposant du café dans le quartier de « La loge » de la cité phocéenne (devenu aujourd’hui le quartier de la Bourse, situé entre le Vieux-Port et Belsunce).

Un café à Montmartre à Paris pendant les années 50
Crédit photo Adobe Stock Photo

Il fallut attendre 1669 pour que les précieux grains de caféier arrivent dans la capitale française. Paris, ne connut en effet ses premiers grains de café torréfiés qu’après la visite de Solimane Aga, émissaire de Mehmed IV, sultan de l’Empire ottoman. Ce dernier, malgré l’échec de la tentative de rapprochement entre la France et la Turquie, offrit au roi Louis XIV de goûter au fameux breuvage qui se répandait depuis quelques années dans les différentes cours européennes.

Moins cher que le chocolat, le café sera définitivement adopté par toutes les couches sociales au 19ème siècle et la tasse de café noir, le matin, s’imposera comme un classique, remplaçant ainsi la traditionnelle soupe.

plus

Que faire de son marc de café ? Nos 8 astuces de recyclage !

KAPA REYNOLDS

Vous êtes adepte du breuvage noir au petit-déjeuner, après le déjeuner, voire même dans l’après-midi ? Nous vous comprenons ! Si nos capsules sont naturelles et biodégradables, vous regrettez de jeter toute cette quantité de marc de café contenue à l’intérieur ?

Vous vous demandez s’il est possible de le réutiliser votre marc de café ? Bonne nouvelle, désormais vous ne jetterez plus votre marc de café sans lui avoir donné une seconde vie !

Découvrez nos 8 astuces et utilisations naturelles pour tirer parti du marc de café.

Les utilisations du marc de café dans la maison

Absorber les mauvaises odeurs de son réfrigérateur

Votre frigo sent mauvais à chaque fois que vous ouvrez la porte et vous n’avez pas de vinaigre ou de bicarbonate de soude sous la main pour masquer les effluves de fromage ? Pas de panique ! Placez un bocal à confiture ou un bol contenant du marc de café, au fond de votre frigo.

Le marc de café aura un effet désodorisant et éliminera les mauvaises odeurs. Pensez à changer le marc dès qu’il devient trop sec. Sachez que vous pouvez aussi frotter vos mains avec du marc de café après avoir découpé une gousse d’ail pour neutraliser les odeurs. 

Retirer la graisse d’une poêle

Saviez-vous que le marc de café est idéal pour nettoyer et dégraisser une poêle? Ce nettoyant naturel est en effet abrasif et absorbant et permet de dégraisser facilement vos poêles et ustensiles de cuisine. Pour cela, mettez un peu de marc de café avec quelques gouttes de produit vaisselle dans la poêle et frottez légèrement avec une éponge.

Laissez agir 2 à 3 minutes pour que le marc de café absorbe la graisse. Retirez à l’aide d’une éponge ou de papier absorbant puis renouvelez l’expérience et rincez.

Attention : l’utilisation du marc de café n’est pas conseillée pour les poêles en céramique et les pôles anti-adhésives.

Vieillir une feuille de papier

Tout comme le thé, le marc de café est parfait pour donner un aspect vieilli à une feuille de papier blanc. Mélangez du marc avec un peu d’eau puis laissez tremper votre feuille 1 minute et laissez-la sécher.

Enfin, retirez minutieusement le marc de café papier avec un papier absorbant.

Déboucher ses tuyaux

Pour supprimer les bouchons de vos canalisations, dus à l’accumulation de graisses, sans utiliser de produits corrosifs et néfastes pour l’environnement, mettez simplement du marc de café dans votre évier. Puis ajoutez quelques gouttes de produit vaisselle et 1 litre d’eau bouillante par-dessus.

Cette astuce toute simple vous permet d’éviter que vos canalisations ne se bouchent et de devoir faire appel régulièrement à un plombier. 

Les utilisations du marc de café dans le jardin

Repousser les escargots et les limaces

Le marc de café s’avère être une arme redoutable pour éloigner très facilement les limaces et les escargots de vos plantes. Pour cela, dispersez du marc de café autour de la plante. Et c’est tout ! Cet anti-limaces naturel et écologique vous évite de répandre des produits toxiques et des pesticides dans votre jardin. 

Modifier la couleur des hortensias

Saviez-vous que le fait d’ajouter du marc de café aux pieds de vos hortensias vous permet de les faire bleuir ?

En effet, le marc de café modifie le pH du sol en augmentant son acidité. Pour que vos fleurs deviennent bleues, transformez simplement un sol alcalin grâce à cette méthode naturelle.

Fortifier ses plantes et enrichir son compost

L’utilisation du marc de café est idéale dans un jardin. Certaines plantes comme les rosiers, les hortensias, les fraisiers, les framboisiers et les tomates aiment l’acidité. Dispersez du marc de café directement au sol ou bien encore avec l’eau de votre arrosoir. 

Également, si vous disposez d’un lombricomposteur pour trier vos déchets organiques, pensez à jeter et à mélanger du marc de café dans votre compost pour l’améliorer et en faire un engrais naturel bien utile pour apporter de l’azote à votre potager. 

Éloigner les chats des plantes

Félix adore faire pipi dans vos plantes ? Aucun souci ! Mélangez du marc de café avec quelques écorces d’orange ou de citron et dispersez régulièrement le mélange dans vos pots de fleurs ou au pied de vos plantations dans le jardin. Cette barrière répulsive naturelle empêchera les animaux de recommencer leurs bêtises.

Produit nettoyant, gommage naturel, teinture naturelle pour le bois, terreau riche en azote, phosphore et potassium… Les vertus du marc de café sont multiples tant pour les usages domestiques que pour les soins beauté ou pour entretien votre jardin.

Vous pouvez aussi choisir de lire votre avenir au fond de votre tasse en interprétant les traces laissées par le marc de café, mais ce procédé de divination est un peu plus compliqué à vous expliquer et sort de notre champ de compétences ! 

plus

Histoire du café : la naissance des premiers cafés

KAPA REYNOLDS

Chaque matin, des millions de personnes démarrent leur journée en prenant un café, mais savez-vous quelle est l’histoire de cette boisson mondialement consommée ? Découvrez l’histoire mystérieuse et remplie de légendes sur la boisson la plus consommée au monde après l’eau.

Le maître des Soufis Ali ben Omar al-Shadili en Ethiopie

Il existe différentes histoires relatant la découverte du café. La première légende porte à croire que la véritable origine de la cerise de café viendrait d’Ethiopie, dans la région de Kaffa. Le maître de l’ordre mystique des Soufis, Ali ben Omar al-Shadili, également surnommé le « saint de Moka » aurait en effet trouvé des baies lors d’un exil dans le désert. Il aurait un jour offert un breuvage composé de cerises de caféier infusées dans de l’eau chaude, au capitaine d’un navire indien. Ce dernier, aurait alors apprécié la saveur du café.

L’histoire raconte également que les Yéménites auraient pris des plants de caféiers éthiopiens au 12ème siècle, pour réaliser un commerce de café torréfié au Harrar, véritable place marchande et haut lieu historique du développement de l'islam.

Le berger Khaldi et ses chèvres au Yémen

Exploitation de café au Yémen

Si les origines réelles du premier café sont méconnues, une autre légende nourrit également les croyances populaires. Il s’agit de celle du berger Kahldi d'Abyssinie au 8ème siècle. L'histoire raconte que le premier café aurait sans doute été cultivé au Yémen après avoir été découvert par un berger qui avait pour habitude de laisser paître ses chèvres dans le Djebel Sabor, sur les hauts plateaux du Yémen.

C’est alors, qu'il s’aperçut un jour que ses bêtes semblaient bien plus vives qu’à l’habitude, qu’elles gambadaient et sautaient partout, de jour comme de nuit. Après les avoir observés plusieurs jours durant, il constata qu’elles se régalaient de petites baies rouges ressemblant à s’y méprendre à des cerises. Celles-ci provenaient d’un arbuste : le caféier.

Intrigué, le berger prit alors la décision de rapporter son fameux trésor au monastère de Cheodet pour raconter aux moines de la ville sa remarquable découverte. Les moines décidèrent de faire bouillir les cerises du caféier dans de l’eau pour en boire le breuvage.

Quelques temps plus tard, les moines Sciadli et Aydrus, chargés de la récolte des noyaux de café furent surpris par la pluie et placèrent les branches de café humides dans l'âtre de la cheminée pour les sécher pendant la prière. Lorsqu’ils revinrent, les noyaux de cerises grillés, avaient répandu une délicieuse odeur dans la pièce. Les moines décidèrent de réduire les cerises en poudre avant de les faire infuser dans l’eau chaude. Et c’est ainsi que serait né le premier café torréfié.

Le café une origine un peu floue

Un caféier et son fruit

L'histoire de l'origine du café reste relativement floue même si tout porte à croire que c’est en Ethiopie que le premier plant de café a vu le jour en 850 après Jésus-Christ, le Koffea Arabica.

Comme dans toutes les légendes, nous ne saurons sûrement jamais quelle est la véritable origine de la cerise de café. Certains voient la racine et l’origine du mot café dans Kaffa, nom d’une région historique en Éthiopie, d’autres dans qahwa (le vin en arabe) ou bien encore dans ka et afa (contraction de « Dieu » et de « plantes de la terre »).

S’il est difficile de savoir quel est le récit le plus authentique et de situer précisément son origine, cette boisson à la caféine n’en reste pas moins la plus consommée avec près de 400 milliards de tasses de café bues chaque année, soit plus de 1 600 cafés chaque seconde à travers le monde !

plus