Histoire du café : la naissance des premiers cafés

Histoire du café : la naissance des premiers cafés

Chaque matin, des millions de personnes démarrent leur journée en prenant un café, mais savez-vous quelle est l’histoire de cette boisson mondialement consommée ? Découvrez l’histoire mystérieuse et remplie de légendes sur la boisson la plus consommée au monde après l’eau.

Le maître des Soufis Ali ben Omar al-Shadili en Ethiopie

Il existe différentes histoires relatant la découverte du café. La première légende porte à croire que la véritable origine de la cerise de café viendrait d’Ethiopie, dans la région de Kaffa. Le maître de l’ordre mystique des Soufis, Ali ben Omar al-Shadili, également surnommé le « saint de Moka » aurait en effet trouvé des baies lors d’un exil dans le désert. Il aurait un jour offert un breuvage composé de cerises de caféier infusées dans de l’eau chaude, au capitaine d’un navire indien. Ce dernier, aurait alors apprécié la saveur du café.

L’histoire raconte également que les Yéménites auraient pris des plants de caféiers éthiopiens au 12ème siècle, pour réaliser un commerce de café torréfié au Harrar, véritable place marchande et haut lieu historique du développement de l'islam.

Le berger Khaldi et ses chèvres au Yémen

Exploitation de café au Yémen

Si les origines réelles du premier café sont méconnues, une autre légende nourrit également les croyances populaires. Il s’agit de celle du berger Kahldi d'Abyssinie au 8ème siècle. L'histoire raconte que le premier café aurait sans doute été cultivé au Yémen après avoir été découvert par un berger qui avait pour habitude de laisser paître ses chèvres dans le Djebel Sabor, sur les hauts plateaux du Yémen.

C’est alors, qu'il s’aperçut un jour que ses bêtes semblaient bien plus vives qu’à l’habitude, qu’elles gambadaient et sautaient partout, de jour comme de nuit. Après les avoir observés plusieurs jours durant, il constata qu’elles se régalaient de petites baies rouges ressemblant à s’y méprendre à des cerises. Celles-ci provenaient d’un arbuste : le caféier.

Intrigué, le berger prit alors la décision de rapporter son fameux trésor au monastère de Cheodet pour raconter aux moines de la ville sa remarquable découverte. Les moines décidèrent de faire bouillir les cerises du caféier dans de l’eau pour en boire le breuvage.

Quelques temps plus tard, les moines Sciadli et Aydrus, chargés de la récolte des noyaux de café furent surpris par la pluie et placèrent les branches de café humides dans l'âtre de la cheminée pour les sécher pendant la prière. Lorsqu’ils revinrent, les noyaux de cerises grillés, avaient répandu une délicieuse odeur dans la pièce. Les moines décidèrent de réduire les cerises en poudre avant de les faire infuser dans l’eau chaude. Et c’est ainsi que serait né le premier café torréfié.

Le café une origine un peu floue

Un caféier et son fruit

L'histoire de l'origine du café reste relativement floue même si tout porte à croire que c’est en Ethiopie que le premier plant de café a vu le jour en 850 après Jésus-Christ, le Koffea Arabica.

Comme dans toutes les légendes, nous ne saurons sûrement jamais quelle est la véritable origine de la cerise de café. Certains voient la racine et l’origine du mot café dans Kaffa, nom d’une région historique en Éthiopie, d’autres dans qahwa (le vin en arabe) ou bien encore dans ka et afa (contraction de « Dieu » et de « plantes de la terre »).

S’il est difficile de savoir quel est le récit le plus authentique et de situer précisément son origine, cette boisson à la caféine n’en reste pas moins la plus consommée avec près de 400 milliards de tasses de café bues chaque année, soit plus de 1 600 cafés chaque seconde à travers le monde !