Tout savoir sur le processus de décaféination

KAPA REYNOLDS

Vous ne pouvez pas vous passer de café et vous souhaitez réduire votre consommation de caféine ? Le décaféiné s’impose comme la solution idéale. C’est une alternative au café traditionnel qui vous permettra de profiter pleinement du goût du café, sans pour autant consommer trop de caféine.

Mais savez-vous comment obtenir un café décaféiné ? Quelles sont les différentes méthodes de décaféination qui existent ? Découvrez les principales techniques utilisées pour décaféiner le café tout en conservant ses précieux arômes.

Café décaféiné : Histoire du procédé de la décaféination

Selon la législation européenne, un café décaféiné est un café torréfié en grains dont la teneur en caféine est égale ou inférieure à 0,1%, ou un café soluble avec une teneur en caféine égale ou inférieure à 0,3%. Vous l’aurez compris, le procédé délicat de la décaféination ne permet pas d’en retirer toute la caféine, mais en réduit considérablement sa teneur.

Sachez également que café décaféiné ne rime pas forcément avec café dénaturé ! Le processus de décaféination agit seulement sur sa teneur en caféine et non pas sur son goût et ses arômes si particuliers. De la même façon, toutes les variétés et origines de café conservent leur saveur distinctive.

 

Les différents processus de décaféination

Il existe trois grandes principales méthodes de décaféination où l’extraction de la caféine s’effectue grâce à :

  • un solvant
  • un fluide supercritique (du dioxyde de carbone)
  • de l’eau

La décaféination aux solvants

L’extraction via un solvant organique implique l’utilisation d’éléments chimiques, mais soyez sans crainte, des réglementations existent et assurent une utilisation responsable de ces produits. En effet, le pourcentage de solvants chimiques restant sur les grains de café est minime.

Dans le cas de la décaféination aux solvants, les grains de café sont soumis à un bain de vapeur de façon à accroître leur porosité et leur surface de contact. Ainsi, les grains vont commencer à gonfler, c’est à ce moment même qu’ils sont plongés dans un bain d’eau, à laquelle un solvant chimique aura été précédemment ajouté. Communément, les produits les plus utilisés sont le dichlorométhane et l’acétate d’éthyle, ce sont eux qui permettent d’en extraire la caféine.

La décaféination au dioxyde de carbone

La décaféination au dioxyde de carbone supercritique est un procédé plus moderne et plus technique. À l’instar de la méthode aux solvants, les grains de café sont soumis à un bain de vapeur afin d’augmenter leur volume et de faciliter la pénétration du dioxyde de carbone. C’est grâce à un environnement pressurisé à 250 bars et aux éléments qui composent le dioxyde de carbone que la caféine se dissout.

La décaféination à l’eau sans produit chimique

Il est également possible d’obtenir un café décaféiné en utilisant une distillation naturelle sans produit chimique. Les méthodes naturelles désignent tout simplement l’ensemble des processus qui n’intègrent pas de solvants chimiques. Engagés dans une démarche de consommation respectueuse de l’environnement, c’est naturellement la méthode que nous avons choisi de suivre chez Kabioca.

La décaféination à l’eau est définitivement la méthode la plus longue, mais également la plus respectueuse de l’environnement. Durant cette technique, les grains verts sont plongés dans l’eau pendant une dizaine d’heures. La caféine étant naturellement soluble dans l'eau, cette dernière va progressivement se charger de caféine et ainsi en extraire la quasi-totalité des grains. Par la suite, l’eau de trempage doit être passée à travers un filtre de charbon actif, ce qui permettra de récolter la caféine. L’eau restante sera réinjectée dans le bain et ce circuit sera répété jusqu’à l’obtention de la concentration de caféine souhaitée.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur nos procédés de fabrication pour vos capsules de café naturelles et biodégradables, n’hésitez pas à nous adresser votre message via notre formulaire de contact. Nous serons ravis de répondre à toutes vos questions.

plus

Découvrez les coulisses d’une préparation de commande de capsules Kabioca

KAPA REYNOLDS

Kabioca vous ouvre les portes de son entrepôt partenaire situé en Normandie

Cela fait maintenant 2 ans que nous avons lancé notre gamme de capsules de café Bio & compostable, que de chemin parcouru depuis !

Depuis le lancement de nos capsules compatibles Nespresso, c’est un total de 550 000 capsules de café qui ont été livrées à nos clients, permettant ainsi d’économiser l’équivalent de 2 tonnes d’aluminium au total. Une belle prouesse qui n’aurait jamais pu être réalisée sans votre soutient et votre engagement. Nous tenions à vous remercier.  

Ainsi, nous avons décidé de vous ouvrir les portes de notre entrepôt Normand et de vous présenter le processus de traitement d’une commande au sein de Kabioca.

Par ici la visite !

Notre entrepôt à Alizay en Normandie

C’est dans notre entrepôt que débute cette visite. Situé dans le département de l’Eure, à 1 heure au nord de Paris, Kabioca dispose d’un vaste entrepôt d’une surface de 25 000 m² permettant de stocker l’ensemble des capsules Nespresso que nous vous proposons à l’achat sur notre site internet.

La préparation de votre commande

Une fois votre commande effectuée sur notre site internet, celle-ci est automatiquement transférée et traitée par nos équipes présentes sur place, qui démarrent immédiatement la préparation de votre colis.

Vous constaterez que notre entrepôt est vaste : il faut une excellente organisation et connaissance de ce dernier de la part de notre équipe, afin de repérer et récupérer les boîtes de capsules de votre commande au milieu des nombreux colis stockés dans l'entrepôt.

Une fois que vos produits ont été récupérés par notre équipe, ils sont reconditionnés tous ensemble avec soin dans un nouveau colis, afin d'être bien protégés tout le long du trajet jusqu'à votre domicile. Mais le voyage de vos boîtes de capsules Kabioca ne s'arrête pas là. Reste l'ultime étape du transport du colis de notre entrepôt au point de livraison indiqué lors de votre commande.

Il ne nous reste alors plus qu’à nous rendre au bureau de poste à proximité, afin d’y déposer l’ensemble des commandes de la journée. Colissimo se chargera par la suite de livrer votre colis soit à votre domicile, soit en point relais en fonction du choix que vous aurez émis lors de votre achat. Quelques jours plus tard, vous pouvez enfin déguster notre délicieux café.

Un impact écologique réduit

Kabioca & Colissimo s’engagent à adopter une démarche écologique forte via plusieurs actions menées en amont :

  • Des emballages en carton tous fabriqués à partir de papiers recyclés et recyclables.
  • L’utilisation de rouleaux d’adhésifs écologiques fabriqués à partir de papier kraft et de colle naturelle.
  • Privilégier le zéro papier : vous ne trouverez aucun document de transport ni aucune facture dans votre colis. Ces derniers sont mis à votre disposition en format dématérialisé sur votre compte client en ligne.
  • Pour le transport de votre colis, notre partenaire Colissimo a adopté une solution 100% neutre en carbone.

Kabioca, entreprise responsable, soucieuse et consciente de ses responsabilités privilégie une démarche locale afin de limiter au maximum l’empreinte carbone de nos capsules de café bio

Voilà, dorénavant vous connaissez l’envers du décor des préparations de commande Kabioca :)

plus

Histoire du café : La consommation de café selon les pays

KAPA REYNOLDS

Si le café est avec le cacao, l’une des denrées les plus échangées dans le monde, c’est aussi la boisson la plus consommée après l’eau. Aujourd’hui, près de 75 % de la production de café des pays exportateurs est destinée au marché mondial. Certains pays en boivent plus que d'autres. Détaillons les exportations mondiales de café et les pays consommateurs.

Les pays producteurs et exportateurs de café

La quasi-totalité de la production mondiale de café est produite dans des zones tropicales et subtropicales, et donc en majeure partie dans des pays en voie de développement ou dans des pays sous-développés. L’exportation de café vert constitue une manne financière extrêmement importante pour ces pays dont la culture et la production sont un immense vecteur d’emplois.

L’économie du café constitue un enjeu considérable puisqu’elle ferait aujourd’hui vivre près de 25 millions de personnes à travers le globe, principalement de petits producteurs. Sa transformation et sa distribution généreraient quant à elles environ 100 millions d’emplois !

Selon une étude réalisée par l’institut de la statistique européen Eurostat, en 2018, la plupart des cafés importés en Europe proviennent principalement de deux pays. Le Brésil demeure toujours le principal exportateur de café, avec plus de 900 000 tonnes importées (représentant 29 % du total des importations de café en Europe), même si sa part diminue devant la concurrence d’autres pays comme le Vietnam qui a exporté en Europe environ 770 000 tonnes de café vert (soit 25 %).

D’autres pays suivent également, comme le Honduras avec 228 000 tonnes (7 %), la Colombie avec 173 000 tonnes (6 %), l’Ouganda avec 161 000 tonnes (5 %), l’Inde avec 157 000 tonnes (5 %), le Pérou avec 127 000 tonnes (4 %) et l’Ethiopie avec 87 000 tonnes (3 %).

La consommation de café par pays en chiffres

Si on connaît le goût prononcé des Italiens pour le traditionnel espresso, sachez que l’Italie n’est pas pour autant le premier pays consommateur de café dans le monde, loin de là ! Les habitants des Pays-Bas battent les Italiens et les Français à plate couture avec 8,3 kg de café avalés par an, par habitant selon une étude sur la consommation moyenne de café réalisée par l’institut Statista en 2020.

Les Italiens se classent ainsi au dixième rang, tandis que les Français, ne figurent qu’à la quinzième place du podium, à quasi-égalité avec les États-Unis. Les Mexicains, quant à eux, importants producteurs de café avec 270 000 tonnes produites en 2020, n'en consomment toutefois que 0,5 kilos chaque année !

Voici les résultats du classement en kilos, par habitant dans les pays où la consommation dépasse 3 kilos par an :

Le café, produit phare du commerce équitable

Choisi comme symbole du commerce équitable, la culture de café certifié équitable permet à travers la mise en place de réseaux de petits cultivateurs, d’améliorer leurs conditions de vie de plusieurs centaines de milliers de personnes pour éviter qu’elles ne plongent dans la misère.

Les acheteurs importateurs de café issus du commerce équitable s’engagent à acheter les grains de café à un prix juste même si le prix d’achat et les cours mondiaux sont inférieurs au seuil défini. Cette meilleure rémunération et cette stabilisation des prix versés aux coopératives associés à une garantie d’achat pendant plusieurs années offrent une sécurité financière aux petits producteurs.

Graphique provenant de Rainforest Alliance interactif que vous pouvez retrouver en cliquant sur le lien suivant

En plus de permettre aux producteurs de bénéficier jusqu'au double du prix payé sur les marchés locaux traditionnels, les consommateurs finaux de café équitable garantissent aujourd’hui, le versement de primes de développement destinées à financer des programmes alimentaires, des dispositifs de soin ou d’éducation de par le monde.

Le commerce équitable du café vise ainsi à établir des règles commerciales plus justes pour chacun et diminuer l’impact de la production de café sur l’environnement.

plus

Baristas : les artistes du café

KAPA REYNOLDS

Si ce mot est couramment utilisé dans les pays anglo-saxons et en Italie pour désigner une personne spécialiste du café, le métier de ce sommelier du café reste relativement méconnu du grand public Français.

De la torréfaction à la préparation et à la mise en valeur des cafés, en passant par les formations nécessaires pour devenir Barista, découvrons ensemble cette jolie profession où le savoir-faire artistique constitue lune des facettes les plus connues du métier.

Le barista, un artiste passionné

En italien, le mot barista signifie « barman ». Pourtant, le barista, dans un Coffee shop est bien plus qu’un simple serveur. Il est à l’espresso, au cappucino et au Slow Coffee, ce que le sommelier est au vin, car il en connaît l’univers, les différents crus et spécialités et les variétés.

Les baristas, en plus d’une parfaite connaissance des cafés de spécialités, maîtrisent parfaitement les différentes machines à espresso, les filtres et les moulins à grains, pour en extraire le maximum de saveurs possibles et révéler au plus juste tous les arômes du café sélectionné. Entre le grain torréfié et la tasse de café, les cafetiers possèdent en effet, un véritable savoir-faire alliant technicité (notamment pour la torréfaction et lextraction du café), sens du service et créativité.

Les baristas sont de véritables passionnés, sachant choisir les meilleurs grains pour répondre aux arômes souhaités par leurs clients et ajuster la densité pour réaliser un café plus ou moins corsé. En plus de ses connaissances en matière d’extraction, d’analyse sensorielle…, la majeure partie des cafetiers sont également dotés d’une forte sensibilité artistique et d’une grande dextérité, leur permettant de réussir de magnifiques Latte Art.

Il existe dailleurs d’importantes compétitions rassemblant les meilleurs baristas du monde entier, comme le World Barista Championship ou encore les championnats de France Cup Tasters, Brewer’s Cup et Torréfaction. Ces événements permettent aux candidats de démontrer leur expertise et débouchant sur de belles opportunités professionnelles.

“Comme en cuisine, la torréfaction est une cuisson. C’est un art hautement technique dans lequel il faut aussi beaucoup de sensibilité et un peu de magie.”
Alain Ducasse

Comment devenir barista ?

Le Barista a depuis quelques années le vent en poupe en France et nombreux sont les postulants au métier. Si chacun a sa propre histoire et son parcours personnel, il nexiste pas de chemin tout tracé pour devenir barista, sachez que de nombreuses formations de baristas sont dispensées au sein d’écoles spécialisées, en France ou à l’étranger. Nous nen citerons que deux, mais vous pourrez très certainement en trouver des dizaines dautres sur les moteurs de recherche, la plupart intégrées à des marques de café.

Les célèbres Latte Art réalisés par les Baristas.

Ainsi, la SCA (Speciality Coffee Association) créée en 2005, qui représente les professionnels des différentes filières du café dans le monde, offre également la possibilité de se former au métier et d’acquérir une compréhension plus approfondie du monde du café.

En France, la Caféothèque située à Paris est à la fois un espace dédié à la torréfaction et à la vente de cafés, mais propose aussi une formation professionnelle de 30 heures pour apprendre les rudiments du métier de barista. La formation de torréfacteur barista permet dacquérir de solides compétences techniques mais aussi théoriques comme lanalyse de la qualité des cafés, étudier le cahier de charges de la production à la tasse, connaître scrupuleusement les conditions écologiques et géographiques dans lesquelles ont été cultivés les grains issus des caféiers pour pouvoir conseiller au mieux la clientèle.

Quelle que soit l'école ou la formation choisie, si vous souhaitez vous former pour réaliser de bons cafés, sachez que vous devrez faire preuve de technicité (transformation, cuisson des grains en café torréfié, entretien des machines), danalyse et dun esprit commercial (pour étudier le marché, choisir les bons produits, réaliser et suivre un business plan).

Vous n’êtes pas barista, mais vous souhaitez tout de même réaliser à la maison un excellent café ? Aucun souci ! Chez Kabioca, tout le travail des baristas est enfermé dans nos capsules naturelles et biodégradables, conçues tout spécialement pour libérer le meilleur des arômes du café dans votre tasse. Nos cafés bios émanant du commerce équitable, vous procureront ainsi, un moment de pause aux goûts subtils.

plus